Des lecteurs indésirables et une lectrice adorable (enfin presque !)

Des lecteurs indésirables

et une lectrice adorable (enfin presque !)

 

Je vous convie à une visite dans les coulisses du blogue…

 

Un mel reçu hier m’en donne l’idée. Envoyé par une étudiante en sociologie (qui « arrondi[t] ainsi [s]es fins de mois »), il me propose de corriger les fautes d’orthographe que j’y commets. L’intention est louable et celle qui se présente comme « relectrice et correctrice de sites web » a la gentillesse de me prier de ne pas considérer sa démarche comme « insultante ».

Dans le roman (Le fou de Proust, disponible sur la barre en haut à gauche de ma page d’accueil) sur lequel elle dit avoir « jeté un œil »), elle a relevé deux fautes : « renconte » au lieu de « rencontre » et « prépa ».

Je lui ai répondu que la première faute est dite de frappe et que la seconde n’en est pas une, mais l’apocope de « préparatoire » dans « classe préparatoire ».

Par curiosité, je suis allé, à mon tour, jeter un œil sur le propre site de ma correctrice. Et voici ce que je lis sur la page d’accueil :

201 Amélie

 

 

 

Aïe, aïe, aïe.

Je n’aurai pas la cruauté de révéler le nom de mon ange gardien orthographique. Je signalerai juste qu’elle porte un prénom présent dans le titre d’une comédie de Feydeau et que j’ai envie de lui dire « T’occupe pas de moi, … »

 

Passons à d’autres courriers.

Le blogobole est toujours heureux de recevoir des commentaires, surtout s’ils sont des compliments. Il s’est demandé alors pourquoi son gestionnaire de site jugeait « indésirables » les appréciations suivantes (fautes non corrigées) :

 

« Une reference concernant le sujet, personnellement, j’en redemande merci.

Cela fait longtemps que je n’avais pas denicher un billet de cette qualite !!!

Compliment, c’est un plaisir de vous suivre

Très bonne lecture, merci !!!

Instructif

Je vous felicite, c’est un plaisir de vous suivre

Je me permet de vous feliciter, c’est un plaisir de vous lire

J’en veux plus !!! chez moi je vous met dans mes bookmarks et vous dit a bientôt.

Bravo, c’est un regale de vous lire

Exactement le style d’idee que je me fesait sur le sujet, merci enormement pour cet excellent billet

Un excellent moment passe en votre compagnie, merci bien pour cette lecture.

Cette lecture m a semble trop courte, un enorme merci passe a vous lire.

Super instructif

Un veritable travail d orfevre, vous nous faite reellement plaisir.

Merci vraiment pour cette mine d information.

Je dois admettre que cet article m’a vraiment enrichi

Que penser de ce billet qui ma litteralement subjugez … sublime ?

Difficile a admettre, je ne connaissait pas ce site, vous voila dans mes favoris !

Que penser de cette lecture qui ma veritablement scotchez … sublime ? »

 

Or, à y bien regarder, toutes ces flatteries émanent de sources qui vous offrent de gagner de l’argent. Ce doivent être des robots qui sont chargés de traquer le client — ou le pigeon. Merci donc à l’hébergeur, OVH, d’effectuer ce filtrage indispensable.

 

Depuis le lancement du foudeproust.fr, c’est par dizaines de milliers que se comptent ces spams ou pourriels — mot créé par les Québécois, en pointe dans la défense du français.

 

Certains de ces courriers générés par des machines sont chargés d’une certaine poésie :

Ne vous laissez marche berner avec certains personnes autres lequel that white ze trouve rrtre ennuyeux. storage units authentiques seront capables durante prolonger d’un demi-dimensions. Bravissimo never l’ensemble des répliques ne s’étirent marche.

Sur ce however nufactured juste pressure illustrer, supposrr que vous êtes vulnérable aux teintes changeantes signifiant cheveux, vous aurez envie dom s’engager dans us all huge manteau dark-colored?

 

Voici ce que j’ai trouvé sur internet quand j’ai voulu comprendre la logique de courriers destinés à soutirer frauduleusement de l’argent à leurs destinataires :

« Non mais ils me prennent pour qui ? » Combien de fois vous êtes-vous interrogé à la lecture d’un spam mal écrit ? Combien de fois ne vous êtes-vous pas demandé comment des individus ordinaires pouvaient tomber dans un piège aussi grossier ? La réponse est simple : vous n’êtes pas leur cible.

À Québec, Alistair Croll a clôturé l’événement sur une conférence passionnante dédiée aux « big data » dont une des diapositives abordait ce grand mystère du pourriel mal rédigé. Se basant sur une étude de Microsoft, le conférencier nous expliquait simplement ceci (les chiffres sont approximatifs, je n’ai pas retrouvé ladite étude malheureusement) :

  • Un spam bien écrit envoyé à 100 personnes attirerait probablement 95 réponses. Sur ces 95 réponses, le spammeur va essayer ensuite d’obtenir des informations sur les cartes bancaires. Seule une dizaine de personnes tomberont dans le piège.
  • Un spam mal écrit envoyé à 100 personnes attirerait probablement 10 réponses. Mais ces réponses sont hyper ciblées, car elles correspondent parfaitement à la cible du spammeur, des individus crédules facilement manipulables.

Voilà, vous êtes au courant maintenant. »

 

Je n’ai rien à ajouter.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et