Le 14-Juillet à Illiers-Combray

Le 14-Juillet à Illiers-Combray

 

Exploration sans rime mais pas sans raison d’À la Recherche du Temps perdu, ce blogue est aussi la chronique de la vie du proustiste dans la commune immortalisé par Proust.

Quoi de plus symbolique et de sympathique que la fête nationale pour sentir battre le cœur de la cité ?

Trois mille trois cents habitants entre Beauce et Perche, non loin de la cathédrale de Chartres, l’Eure-et-Loir à moins de deux heures de Paris.

Parmi eux, un « accouru » — c’est ainsi qu’on nomme les nouveaux venus dans la contrée : le proustiste. Arrivé il y a dix-huit mois avec son épouse, lesté de son chat et de son chien, il a choisi cette villégiature pour la seule et unique raison qu’elle est un bel écrin pour sa passion pour le cher Marcel — « Moi, j’aurais choisi le Ritz », a commenté le facétieux François Bon.

Un an plus tard, il a été élu président de l’Office de Tourisme du Pays de Combray et a éprouvé une réelle fierté de cette illustration d’intégration.

« foudeproust.fr » a pris son envol vers la même période.

 

Après avoir évoqué la fête nationale dans la Recherche, voici donc, dans quelques chroniques à suivre à compter de demain, la journée animée d’Illiers-Combray en bleu-blanc-rouge sous forme d’un reportage photographique. Vous y verrez vivre — et c’est attachant — non plus Combray, pas plus Illiers qui l’a inspiré, mais Illiers-Combray, un siècle après Du côté de chez Swann.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

Le programme du 14 juillet

Dernière minute : J’apprends que le premier maillot jaune français du Tour de France 2014, Tony Gallopin, a gagné en son temps le Tour cycliste du Pays de Combray…

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

2 comments to “Le 14-Juillet à Illiers-Combray”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Franchement, un maillot jaune du tour de France nommé Gallopin, avec deux ailes donc, ça vous requinque un lecteur de l’Equipe (du temps de Blondin) en rien de temps. Au fait, quid des rapports de Proust et du vélo ? Certes, les jeunes filles pédalent à qui mieux mieux (sans vilain jeu de mots), mais sait-on si Marcel a pratiqué ???

  2. Chère Clopine, ça fait un moment que vous ne vous êtes pas manifestée. Heureux de vous retrouver. Pardon de m’auto-citer, mais pour votre question, je vous invite à vous reporter à ma chronique « Le Tour de Proust cycliste ». Je vous embrasse.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et