20 000 mercis

20 000 mercis

 

Proustolâtres, proustomanes, proustologues, proustiens, proustistes et vous autres néophytes et profanes en prousteries, agréez l’expression de ma gratitude.

Ce blogue est né un jour de novembre 2013. Deux cent vingt-sept jours plus tard, il a reçu sa vingt millième visite. Cela s’est passé à 17 h 35, heure d’Illiers-Combray. Pour la seule journée d’hier, il a reçu cent soixante-six visiteurs.

20 000 (2)

 

 

C’est pour vous que je nourris quotidiennement « lefoudeproust.fr » — jusqu’à présent sans faillir.

L’attention que vous portez à mes modestes folies me comble de joie.

Elle serait plus grande encore si vous m’accordiez de temps à autre un signe de vie, un mot, une appréciation (même dépréciative), une information sur qui vous êtes et d’où vous m’observez.

En attendant, je vous baise les mains.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

4 comments to “20 000 mercis”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Reçu un mel de Philippe Stumpo :

    Félicitations pour la 20 000e visite.
    Je vous écris de Genève en Suisse.
    Je consulte régulièrement votre site et je continue ma lecture de la Recherche. Je termine Le Côté de Guermantes.

  2. Cher Patrice,
    Je suis ravie de voir le nombre de personnes qui s’intéressent à Proust.
    Je sais que vous ne manquez pas de matière;c’est extraordinaire de vous lire chaque jour, toujours prolifique et passionné. Permettez-moi de vous parler de « joues »et de l’intérêt que Proust leur accorde. Cela m’a frappée:
    Les joues de son oreiller, la joue de la mère du Héros celles de sa grand-mère, brunes et sillonnées de larmes, les joues d’Albertine, évidemment, comparées à des fruits, celles de la duchesse de Guermantes, couperosées… et j’en oublie sans doute… C’est un peu thème et variations.
    Bien proustement vôtre
    Chantal Loreau

  3. P.S Oui, j’ai oublié les joues fanées d’Odette.

  4. 20,000! Congratulations, Patrice!
    I learn so much from you…and will be forever in your debt.
    How much in debt?
    Hum, within your beloved « numbers, » the answer will surely be hidden.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et