Moi, blogobole

Tags :

Moi, blogobole

 

Les anglophones parlent de « work in progress ». J’opterai pour chantier en cours, ou, mieux, permanent.

Au départ, ce lieu était appelé blog. Inspiré par une proustienne québécoise, Isabelle Dumas, je l’ai francisé (cf. chronique Blog ? Non, blogue).

Et voilà que, dans un mel d’anniversaire, mon ami Olivier de Rincquesen, relevant la troublant similitude entre ma date de naissance et celle du cher Marcel « à un mois et quelques années près », me qualifie d’« illustre blogobole ». Et d’expliciter : « Si le discobole lance un disque, le blogobole lance un blogue. »

Le Discobole, par Myron

Le Discobole, par Myron

Une révélation ! Adjugé, vendu. La formule lui plaira, à lui qui passe sa vie parmi les commissaires-priseurs et les experts de l’art — pas tous célibataires (il est des proustate jokes comme des private jokes). L’achat me coûtera plus qu’une obole.

Merci donc, désormais, de ne plus m’appeler « le blogueur », mais « le blogobole fou de Proust ».

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

PS 1 : Qui saura illustrer un lanceur de blogue proustien ? Le concours est… lancé.

 

PS 2 : Il me revient un des surnoms que Proust s’attribue ou donne à Reynaldo Hahn quand il lui écrit : « Binibuls ». Blogobole, Binibuls, le premier a dû me séduire en me remémorant le second…

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

3 comments to “Moi, blogobole”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Une illustration ? Fastoche : faut juste remplacer le disque par une madeleine, une grosse madeleine hein, et le tour est joué.

    euh…

    Faudrait aussi que le fou de Proust quitte ses vêtements, évidemment…

    hem.

    Peut-être des séances de pose le matin devant un miroir en pied ? Avec éventuellement quelques petits exercices façon abdos ? Je dis ça non pour remettre en cause la plastique physique du Blogobole, qui bien entendu doit être éblouissante, j’en suis bien persuadée, mais juste parce que les « tablettes au chocolat » myroniennes, et les deltoïdes surdéveloppés, à mon avis, c’est pas en parcourant la Recherche que le modèle les a attrapés. Même si la Recherche est une telle somme qu’elle pèse son poids !

    Il ne faudra surtout pas oublier les lorgnons !!!

    On pourrait aussi, dans le même esprit, détourner la création d’Adam de la Sixtine. On verrait le Blogobole (habillé) passer une madeleine à un lecteur lambda(tout nu) ; il faudrait que le geste soit parfaitement naturel, « comme une servante passerait un tire-bouchon par un soupirail »…

    Très bonne journée à vous !

  2. patricelouis says: -#1

    Deux belles idées… Qui saurait concocter ça ?

  3. Alors, voilà, c’est fait. Mais je ne sais pas comment l’inclure ici, cette illustration.

    Donc je la mets sur mon blog (http:www.clopine.over-blog.com, ou « clopine net! » sur la barre google), en espérant que vous pourrez la copier si le coeur vous en dit. C’est le seul moyen que j’ai trouvé…

    Ou sinon, une adresse mail valide sur « aol » (pas sur « gmail » ça ne marche pas), et je vous l’envoie en fichier joint ?

    Mais je crois que si vous allez sur mon blog (excusez ce « détournement » !), vous pouvez la récupérer sans problème en cliquant sur « enregistrer sous » votre bureau. C’est comme cela que j’ai fait !

    très bonne journée

    (et au fait, photoshop, c’est Clopin aux manettes)

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et