Marcel dans le métro

Marcel dans le métro

 

Je n’aime pas m’éloigner d’Illiers-Combray trop longtemps… Dès le lendemain de ma soirée nostalgique à Paris (voir la chronique Les bienfaits de l’amitié), j’ai repris mon train à la gare Montparnasse. À sa station de métro, il y a un long tapis roulant bordé de grandes illustrations.

Parmi elles, celle-ci :

Marcel dans le métro

 

Paris-Chartres, Chartres-Illiers-Combray. À l’approche de la gare, je repensais à ce passage de Du côté de chez Swann : « chaque année en venant de Paris, on nous recommandait de faire bien attention, quand ce serait Combray, de ne pas laisser passer la station, d’être prêts d’avance car le train repartait au bout de deux minutes. »

 

Mais c’est une autre histoire.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et