Fiche — Doyen de Doville, le (Balbec)

Doyen de Doville, le [IV]

Ecclésiastique français

 

Personnage fictif.

Curé des environs de Balbec.

 

 

À la soirée des Verdurin à la Raspelière, Brichot répète au Héros ce que l’abbé lui a expliqué sur la signification de Balbec. Le doyen de l’église de la commune de la Manche est chauve, bavard, rêveur et surtout amateur de bonne chère — il a servi d’admirables pommes de terre frites au professeur à la Sorbonne.

 

 

*[Brichot au Héros :] «Balbec est probablement une corruption de Dalbec, me dit-il. Il faudrait pouvoir consulter les chartes des rois d’Angleterre, suzerains de la Normandie, car Balbec dépendait de la baronnie de Douvres, à cause de quoi on disait souvent Balbec d’Outre-Mer, Balbec-en-Terre. Mais la baronnie de Douvres elle-même relevait de l’évêché de Bayeux, et malgré des droits qu’eurent momentanément les Templiers sur l’abbaye, à partir de Louis d’Harcourt, patriarche de Jérusalem et évêque de Bayeux, ce furent les évêques de ce diocèse qui furent collateurs aux biens de Balbec. C’est ce que m’a expliqué le doyen de Doville, homme chauve, éloquent, chimérique et gourmet, qui vit dans l’obédience de Brillat-Savarin, et m’a exposé avec des termes un tantinet sibyllins d’incertaines pédagogies, tout en me faisant manger d’admirables pommes de terre frites.» (IV, 235)

 

 


CATEGORIES : Ecclésiastique, Personnage fictif/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et