Combien de marches jusqu’au clocher de Combray ?

Tags :

Combien de marches jusqu’au clocher de Combray ?

 

Dans Du côté de chez Swann, le curé de Combray avertit tante Léonie : « pour vous qui n’êtes pas très forte, je ne vous conseillerais pas de monter nos quatre-vingt-dix-sept marches » Cette recommandation est bien inutile, elle cause même « l’indignation de la vieille dame qui ne quitte plus son lit à « l’idée qu’elle fût capable de monter dans le clocher ».

 

Cela fait un an et demi que je suis installé à Illiers-Combray et je n’avais pas encore réalisé cette escalade. Il s’agissait notamment pour moi de vérifier les précisions de Marcel Proust : outre le nombre de marches, le fait qu’on monte « plié en deux », qu’on ramasse « toutes les toiles d’araignées de l’escalier, qu’il faut bien se couvrir car il y a « un de ces courants d’air une fois arrivé là-haut ! ». Le diable se cache dans les détails (même dans une église).

 

Je viens de monter dans le clocher. Ne le répétez pas car notre policier municipal, fort urbain au demeurant, est opposé à l’accès public de cet élevé point de vue. L’abbé Cornic, curé de la paroisse — rappel : elle est baptisée « Notre-Dame de Combray », cf. ma chronique Dieu vit (aussi) à Combray— n’en a pas mon entendu ma prière et m’a accordé l’accès.

 

À moi les marches :

01 Marches

 

 

 

 

 

 

 

02 Marches

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant le sommet, vue sur le château :

04 Le château

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les ultimes degrés :

05 Les dernières marches

 

 

Nul besoin de sa courber, pas la moindre toile d’araignée, pas vraiment de courant d’air, mais une réelle fatigue que la récompense qui s’offre fait vite disparaître :

06 La vue 1

07 La vue 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Invisible de la rue, un jardin se dévoile:

08 Un jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

La place se livre partiellement :

09 Vue de la place

 

 

 

 

 

 

 

 

D’en bas, la vue du sommet :

10 Vu de la place

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est à gauche de l’horloge et du clocheton que je me trouvais. Le vertige m’a empêché de monter tout en haut, accessible par trois échelles. J’ai bien gravi les vingt barreaux de la première, ce qui donne une vue plongeante sur les cloches :

12 Cloches

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai calé au pied de la suivante :

13 Echelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je ne pénètrerai donc pas dans le clocheton le plus élevé, me privant d’un « Plus près de toi, Mon Dieu » approprié (ici photographié du plancher des vaches).

14 Clocheton

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il n’y a plus qu’à redescendre…

03 Marches

 

 

 

 

 

 

 

… et à remercier le curé de la paroisse :

L'abbé Jean-Pierre Cornic

L’abbé Jean-Pierre Cornic

 

 

J’allais oublier : l’escalier qui mène au sommet de l’église compte cent quarante marches.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 

Extrait de Du côte de chez Swann :

*Mais ce qui est incontestablement le plus curieux dans notre église, c’est le point de vue qu’on a du clocher et qui est grandiose. Certainement, pour vous qui n’êtes pas très forte, je ne vous conseillerais pas de monter nos quatre-vingt-dix-sept marches, juste la moitié du célèbre dôme de Milan. Il y a de quoi fatiguer une personne bien portante, d’autant plus qu’on monte plié en deux si on ne veut pas se casser la tête, et on ramasse avec ses effets toutes les toiles d’araignées de l’escalier. En tous cas il faudrait bien vous couvrir, ajoutait-il (sans apercevoir l’indignation que causait à ma tante l’idée qu’elle fût capable de monter dans le clocher), car il fait un de ces courants d’air une fois arrivé là-haut ! Certaines personnes affirment y avoir ressenti le froid de la mort. N’importe, le dimanche il y a toujours des sociétés qui viennent même de très loin pour admirer la beauté du panorama et qui s’en retournent enchantées. Tenez, dimanche prochain, si le temps se maintient, vous trouveriez certainement du monde, comme ce sont les Rogations. Il faut avouer du reste qu’on jouit de là d’un coup d’œil féerique, avec des sortes d’échappées sur la plaine qui ont un cachet tout particulier. Quand le temps est clair on peut distinguer jusqu’à Verneuil. Surtout on embrasse à la fois des choses qu’on ne peut voir habituellement que l’une sans l’autre, comme le cours de la Vivonne et les fossés de Saint-Assise-lès-Combray, dont elle est séparée par un rideau de grands arbres, ou encore comme les différents canaux de Jouy-le-Vicomte (Gaudiacus vice comitis comme vous savez). Chaque fois que je suis allé à Jouy-le-Vicomte, j’ai bien vu un bout du canal, puis quand j’avais tourné une rue j’en voyais un autre, mais alors je ne voyais plus le précédent. J’avais beau les mettre ensemble par la pensée, cela ne me faisait pas grand effet. Du clocher de Saint-Hilaire c’est autre chose, c’est tout un réseau où la localité est prise. Seulement on ne distingue pas d’eau, on dirait de grandes fentes qui coupent si bien la ville en quartiers, qu’elle est comme une brioche dont les morceaux tiennent ensemble mais sont déjà découpés. Il faudrait pour bien faire être à la fois dans le clocher de Saint-Hilaire et à Jouy-le-Vicomte. I, 75

 

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

6 comments to “Combien de marches jusqu’au clocher de Combray ?”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. En fait, il faudrait vérifier aussi si le dôme de Milan compte bien, lui, 194 marches, puisque Proust a simplement divisé par deux ce nombre ?

    A moi google, et je reviens.

    • patricelouis says: -#2

      Réponse du Petit Fûté : Les terrasses du Duomo. La meilleure vue d’ensemble de Milan nous est offerte de la terrasse du Duomo, lieu privilégié d’où, par beau temps, on peut même apercevoir les Alpes. Pour accéder à la terrasse, vous pouvez soit affronter les 919 marches de l’escalier sur le côté gauche de l’église, soit prendre l’ascenseur, plus confortable mais moins sportif et plus cher.

    • patricelouis says: -#2

      Réponse de Cosmovisions.com : Sur le milieu de l’église règne une vaste plate-forme, au centre de laquelle est une lanterne gothique, dont la tour est accotée de 3 petits contreforts en pilastres qui, à la naissance du toit, se terminent en aiguilles : 4 de ces aiguilles sont couronnées d’une statue d’ange en bronze, et les autres, d’une étoile de même métal. Du comble pointu s’élance, à 29 mètres de la terrasse et à 106 du sol, une aiguille plus forte, qui domine toutes les autres, et supporte la statue de la Sainte Vierge en bronze doré. On peut arriver jusqu’à ses pieds par divers escaliers, qui forment 314 marches à partir du pavé de l’église.

    • patricelouis says: -#2

      Réponse d’un voyageur sur TripAdvisor.fr : Vous pouvez admirer Milan du haut du Duomo, vous avez le choix entre les marches soit 250 , soit l’ascenseur mais arrivé la haut c’est impressionnant , c’est à faire.

  2. Eh bien, google parle de plus de 900 marches ! Le curé se trompe donc en établissant son rapport entre Milan et Combray. Mais qui ne se trompe pas, dans la Recherche ? Certainement pas les curés – étymologistes ou non, c’est une constante toute particulière chez eux… (malice de Marcel ?)

  3. Pour sûr, si un jour je vais à Milan (sans Raymond, of course cycliste), je monterai au Duomo pour y penser à Proust… 919 marches ? Pffff…

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et