Qui n’a pas son valet ?

Qui n’a pas son valet ?

 

Tout un chacun peut avoir un valet chez soi pour 43 €.

Tel est le valet de nuit, cintre sur pieds, sur lequel on dépose, le soir, les vêtements du lendemain. Le prix indiqué est pour celui en pin finition noyer de chez Auchan.

Valet d'Auchan

Valet d’Auchan

 

Un valet humain est un serviteur. Sa mission : servir son maître dans sa demeure. L’ensemble est dit « gens de maison ». Symbole de la puissance de l’aristocratie, la domesticité, souvent considérable, s’étend à la bourgeoisie au XIXe siècle. Les offices sont nombreux, spécialisés ou non : valet, femme de chambre, majordome, cuisinier, fille de cuisine, palefrenier, huissier, laquais, intendant, régisseur, gouvernante, maître d’hôtel, groom, cocher, chauffeur, concierge, jardinier, précepteur…

 

Celui que l’on appelle « de chambre » est attaché à la personne de son maître.

Celui que l’on qualifie « de pied » porte la livrée, l’habit « délivré » par un seigneur aux personnes à son service. Il doit mettre ses bras en appui des autres domestiques aux tâches plus précises, assurant des travaux divers.

Multicartes donc, il peut être, comme dans les jeux de carte l’atout maître, le valet se révélant plus fort que la reine et même le roi.

Les quatre valets

Les quatre valets

 

Dans Le Bouquet de Jeanne Labrune, film d’une fraîche élégance, Dominique Besnehard, compagnon de Jean-Claude Brialy, se fait passer pour un valet de pied devant Sandrine Kiberlain, lui affirmant, culotté, qu’il lave les pieds de son maître, ce qui fait s’esclaffer Jean-Pierre Daroussin, dans le rôle du mari.

 

Osant les plaisanteries de garçon de bain (autre métier en voie d’extinction), je glisse ici la formule qui veut que mieux vaut se laver les dents dans un verre à pied que les pieds dans un verre à dents.

 

Et chez Proust ? C’est à suivre…

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et