Ma madeleine de Proust

Tags :

Ma madeleine de Proust

 

Nul n’est plus respectueux des lois et règlements que le fou de Proust…

Vous ne trouverez donc pas ici un quelconque appel à la révolte contre une supposée dépossession de l’expression « Madeleine de Proust » à des fins bassement commerciales.

Aucune tentative de contournement ne sera ni exposée ni tentée.

Ce n’est pas le genre de la maison.

 

En revanche, j’ai le plaisir de vous inviter à revendiquer collectivement l’expression « Ma madeleine de Proust » — non (encore ?) déposée à l’INPI. Son avantage est que le possessif permet à chacune et à chacun de prendre sa part d’un bien commun, sans prétention financière, hérité de ce cher Marcel.

 

Ainsi, je vous présente une madeleine que j’ai confectionnée moi-même et que j’aurai plaisir à offrir lors de thés privés aux amis proustiens qui me feraient l’honneur de me visiter. Son nom « Ma madeleine de Proust ».

La mienne, la vôtre...

La mienne, donc la vôtre…

 

Pour que les choses soient claires, vous êtes priés de me rejoindre sur un engagement à ne jamais enregistrer le nom « Ma madeleine de Proust » auprès de quelque organisme que ce soit.

 

De cette façon, le possessif « ma » n’aura jamais été aussi peu égoïste. Non mais !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Ma madeleine de Proust”

You can leave a reply or Trackback this post.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et