Livrets de famille (8 et dernier)

Charles, Odette et Gilbert Swann

 

Charles Swann

 

Petit-fils d’une protestante. épouse d’un juif, qui a été la maîtresse du duc de Berry.

Fils d’un agent de change et de son épouse, morte à Tansonville.

Neveu de lady Israëls, l’épouse de sir Rufus Israëls le plus « puissant » des « grands juifs ».

Neveu d’un homme qui laissera 80 millions d’héritage à Gilberte.

Surnommé « le Cousin Bête » par des cousines.

Il habite Tansonville, près de Combray.

Époux d’Odette de Crécy.

Père de Gilberte.

Liaison avec la cuisinière de cousins parisiens de la grand’mère du Héros ;   de Cambremer ; avec la sœur d’Odette.

Membre du Jockey-Club, du Cercle de l’Union et du Cercle Agricole, ex-membre du Cercle de la rue Royale (où il côtoie Galliffet, Edmond de Polignac et Saint-Maurice).

Adresse : quai d’Orléans, île Saint-Louis ; puis avenue des Acacias.

Mort d’un cancer.

 

Odette Swann

 

D’abord demi-mondaine, puis grande bourgeoise, enfin femme du monde.

La dame en rose chez l’oncle Adolphe.

La dame en blanc à Tansonville.

 

Une sœur.

Cousine de Jupien.

Épouse de Pierre de Verjus, comte de Crécy.

Une lettre anonyme disait qu’Odette avait été la maîtresse d’innombrables hommes (parmi lesquels Bloch (dans le train de Ceinture), Forcheville, M. de Bréauté et le peintre, de femmes, et qu’elle fréquentait les maisons de passe.

Ne disait-on pas que c’était par sa propre mère qu’elle avait été livrée, presque enfant, à Nice, à un riche Anglais ?

« Miss Sacripant » (peinte en octobre 1872 par Elstir qui aurait été son amant)

« Cocotte illettrée » pour le faubourg Saint-Germain

Remariée à Charles Swann.

Mère de Gilberte.

Veuve, remariée avec le baron de Forcheville.

Maîtresse du duc de Guermantes (qu’elle trompe).

Belle-mère de Saint-Loup.

 

Gilberte Swann

 

Fille de Charles et Odette Swann.

Devenue Mlle de Forcheville, puis marquise de Saint-Loup, puis duchesse de Guermantes.

Épouse de Robert de Saint-Loup, marquise.

Gilberte et Robert (qui ne cesse de lui faire des enfants) ont une fille qui épousera un obscur homme de lettres.

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et