Livrets de famille (1)

Le Héros

 

La fiche d’état-civil des personnages d’À la Recherche du Temps perdu est aussi indispensable que compliquée. Appliquons-nous à jouer les employés de mairie ou les notaires pour tenter d’y voir clair.

 

Premier exemple : le Héros lui-même.

 

Fils unique

Père : directeur au ministère (sans doute des Affaires étrangères).

Mère : femme au foyer.

Grand-père maternel : Amédée, décédé.

Grand’mère maternelle : Bathilde, Mme Amédée (elle a des cousins à Paris avec une cuisinière dont Swann a été l’amant).

Arrière-grand-père paternel : il a connu Mme Verdurin.

Arrière-grand-père maternel : il n’a pas été un bon père.

Grand’tantes maternelles : Céline et Flora, célibataires.

Grand’tante : cousine du grand-père, mère de la tante Léonie, propriétaire de la maison de Combray.

Grand-oncle maternel : il tire les boucle du Héros enfant.

Grand-oncle maternel : Adolphe (vit entre Paris et Nice).

Oncle paternel : il prétend que les morts ne vivent pas.

Oncle : Octave.

Tante : Léonie, veuve du précédent, appelée Mme Octave.

Petite-cousine : c’est avec elle que le Héros découvre les plaisirs de l’amour sur un canapé chez tante Léonie.

Cousins : des habitants de Thiberzy.

Cousin : un garçon surnommé « ni fleurs ni couronnes ».

Cousine : une fille qui hérite de la grand’tante du Héros bien qu’elles soient brouillées.

Cousine : une fille qui se met du rouge à lèvres.

 

Demain, le duc et la duchesse de Guermantes.

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Livrets de famille (1)”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Très bonne idée.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et