Les aubépines, J — 10

Tags :

Les aubépines, J — 10

 

Propret en diable… Le Pré Catelan a été nettoyé comme un sou neuf et n’attend plus que vous.

Les photos d’hier montraient notamment un gazon taillé avec un soin rare. J’en ai été si ébloui qu’aujourd’hui, j’ai profité de ma visite quotidienne pour apporter mon sac de golf.

J — 10 Sac de golf

 

Mon cours parcours s’est achevé devant le pavillon oriental qui faisait un trou parfait.

J — 10 Le tee, la balle, le trou

 

C’est encore ganté que je suis allé voir éclore les aubépines du petit raidillon.

J — 10 Aubépine avec gant

 

 

Les photos de la haie, sans grands changements, n’étaient plus qu’une formalité

J — 10 Montée

J — 10 Montée

 

 

 

 

 

J — 10 Descente

J — 10 Descente

 

 

 

 

 

 

J — 10 Gros plan

J — 10 Gros plan

 

En retraversant le jardin, j’ai croisé un couple de Hollandais dégustant des sandwichs sur un banc bien propre. Je m’apprêtais à échanger sur leur passion pour la Recherche qui les menait là — avant-garde des Proustiens du 17 mai.

Sillonnant la France pendant sept semaines dans leur camping-car, ces compatriotes de Vermeer n’avaient jamais entendu parler du cher Marcel. Ils m’ont demandé si ce qu’il écrivait était du « genre Hercule Poirot »…

Et alors ! Notre conversation n’en a pas moins été fort agréable, fraîche et enrichissante.

Le Proustiste n’oublie pas qu’il n’y a pas que Proust dans la vie !

 

À demain…

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et