Fiche — Sénégalais sur le boulevard, un

Sénégalais sur le boulevard, un [VII]

Militaire français

 

Personnage fictif.

 

 

Il passe sur un boulevard parisien. Il est dans l’ombre mais n’échappe pas au regard concupiscent de Charlus, sans se douter qu’il est admiré. Immobilisé, le baron voit en lui tout l’Orient peint par Decamps, Fromentin, Ingres et Delacroix. Affirmant n’avoir plus que des intérêts artistiques, il regrette de n’être pas une odalisque.

 

 

*Il [Charlus] croyait peut-être seulement me serrer la main comme il crut sans doute ne faire que voir un Sénégalais qui passait dans l’ombre et ne daigna pas s’apercevoir qu’il était admiré. Mais dans ces deux cas, le baron se trompait, il pêchait par excès de contact et de regards. «Est-ce que tout l’Orient de Decamps, de Fromentin, d’Ingres, de Delacroix n’est pas là-dedans ? me dit-il, encore immobilisé par le passage du Sénégalais. Vous savez moi, je ne m’intéresse jamais aux choses et aux êtres qu’en peintre, en philosophe. D’ailleurs, je suis trop vieux. Mais quel malheur, pour compléter le tableau que l’un de nous deux ne soit pas une odalisque!» (VII, 84)

 

 


CATEGORIES : Militaire, Personnage fictif/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et