Fiche — Quelque chose, le général de

Quelque chose, le général de [IV]

Militaire français

 

Personnage fictif.

 

Aristocrate.

 

 

À la soirée chez les Verdurin, à la Raspelière, Cottard se flatte que le médecin-chef du régiment de Saint-Loup à Doncières l’ait jugé digne de dîner avec le général. Il précise qu’il s’appelle « de quelque chose » sans savoir si ses quartiers de noblesse sont plus ou mieux anciens que ceux de Charlus. Viradobetski relativise le privilège.

 

 

 

*[Cottard à Viradobetski :] Il [Charlus] ignore sans doute que dans toutes les villes d’eau, et même à Paris dans les cliniques, les médecins, pour qui je suis naturellement le «grand chef», tiennent à honneur de me présenter à tous les nobles qui sont là, et qui n’en mènent pas large. Cela rend même assez agréable pour moi le séjour des stations balnéaires, ajouta-t-il d’un air léger. Même à Doncières, le major du régiment, qui est le médecin traitant du colonel, m’a invité à déjeuner avec lui en me disant que j’étais en situation de dîner avec le général. Et ce général est un monsieur de quelque chose. Je ne sais pas si ses parchemins sont plus ou moins anciens que ceux de ce baron. — Ne vous montez pas le bourrichon, c’est une bien pauvre couronne», répondit Ski à mi-voix (IV, 232)

 

 


CATEGORIES : Aristocrate, Militaire, Personnage fictif/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et