La collection de madeleines s’enrichit

Tags :

La collection de madeleine s’enrichit

 

La constitution d’une collection à vocation muséale est une activité passionnante toujours, discrète souvent, ardue parfois.

Celle que j’ai lancée sur le thème de la madeleine vient de s’enrichir de deux pièces intéressantes.

La première est une coquille saint-jacques, la seconde un porte-clés.

J’ai acheté un spécimen du mollusque bivalve de la famille des Pectinidés sur le marché d’Illiers-Combray. Elle est reconnaissable à sa coquille pourvue de côtes en éventail, dont la valve supérieure est totalement plate.

C’est elle qui sert de modèle pour le moule de la madeleine immortalisée par Proust.

 Coquille sai…fermée)

Coquille saint-jacques (fermée)

 

 

 

 

 

 

 

Coquille sai…ouverte)

Coquille saint-jacques (ouverte)

Coquille saint-jacques (la noix)

Coquille saint-jacques (la noix)

 

 

 

 

 

 

 

 

Coquille sai…r vidé)

Coquille saint-jacques (intérieur vidé)

Coquille saint-jacques (vide)

Coquille saint-jacques (vide)

Coquille saint-jacques (vide, vue aérienne)

Coquille saint-jacques (vide, vue aérienne 1)

Coquille saint-jacques (vide, vue aérienne 2)

Coquille saint-jacques (vide, vue aérienne 2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La seconde pièce m’a été offerte par un généreux donateur alto-sequano-finistérien qui entend rester discret. L’objet est d’apparence anodine, voire insignifiante. Seulement, il présente une valeur que les copocléphiles ne seront pas seuls à remarquer. Son anneau semble dater des années 1950, mais surtout la madeleine porte une inscription en bas-relief : BISCUITERIE JEANNETTE.

Madeleine Jeannette 1

 

 

 

 

 

 

... Jeannette

… Jeannette

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des recherches approfondies confiées à l’un des plus éminents spécialistes de la pâtisserie moderne mènent à une entreprise fondée en 1850 à Caen, Calvados. Le parfum sucré qui se dégageait des ateliers de l’avenue Charlotte Corday a marqué des générations de clients. Ses gâteaux, et biscuits de tradition et de qualité faisaient partie intégrante du patrimoine local. L’entreprise s’est lancée dans la madeleine après son rachat en 1920 par Raymond et Jean Vinchon.

Elle a disparu en janvier 2014, à la suite de la liquidation prononcée par le tribunal de Caen.

Logo Jeannette

 

 

 

 

 

Un produit qu'on ne goûtera plus...

Un produit qu’on ne goûtera plus…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le cadeau qui rejoint ma collection n’en a que plus de prix.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

(Photos PL)

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et