Fiche — Mnémotechnie

Mnémotechnie [V]

Pseudo divinité antique

 

Déesse imaginaire de la mémoire.

 

 

Le Héros fait preuve là d’un humour potache. Elle met en tête l’idée de demander son petit-déjeuner au réveil. Et, effectivement, après avoir allumé l’électricité, le voilà qui demande à Françoise son café au lait.

 

 

*On a trop dormi, on n’est plus. Le réveil est à peine senti mécaniquement, et sans conscience, comme peut l’être dans un tuyau la fermeture d’un robinet. Une vie plus inanimée que celle de la méduse succède, où l’on croirait aussi bien qu’on est tiré du fond des mers ou revenu du bagne, si seulement l’on pouvait penser quelque chose. Mais alors, du haut du ciel la déesse Mnémotechnie se penche et nous tend sous la forme : «habitude de demander son café au lait» l’espoir de la résurrection. Encore le don subit de la mémoire n’est-il pas toujours aussi simple. On a souvent près de soi, dans ces premières minutes où l’on se laisse glisser au réveil, une variété de réalités diverses où l’on croit pouvoir choisir comme dans un jeu de cartes. C’est vendredi matin et on rentre de promenade, ou bien c’est l’heure du thé au bord de la mer. L’idée du sommeil et qu’on est couché en chemise de nuit est souvent la dernière qui se présente à vous. La résurrection ne vient pas tout de suite; on croit avoir sonné, on ne l’a pas fait, on agite des propos déments. Le mouvement seul rend la pensée, et quand on a effectivement pressé la poire électrique, à dix heures du matin, on peut dire avec lenteur mais nettement : «Il est bien dix heures, Françoise, donnez-moi mon café au lait.» (V, 82)

 

 

 


CATEGORIES : Personnage fictif/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et