Assauts de madeleines

Tags :

Assauts de madeleines

 

Il en va des concours de madeleines comme des concours de circonstances… Il y en a de toutes sortes. L’important, c’est qu’ils soient succulents.

La chronique d’hier avec une photo américaine de madeleines « Made in USA » a entraîné la réaction de l’amie Clopine Trouillefou, que je vous livre sans commentaire :

« Cher Patrice, la photo du thé est bien jolie. Mais perso (autorisez-moi un léger claquage de bretelles, là), j’ai gagné un concours de photo organisé par le journal Télérama grâce aux madeleines de Proust.

Le sujet du concours était d’illustrer le thème du bonheur. J’ai sorti une belle assiette blanche à motifs bleu, style 1900, disposé dedans une madeleine entamée, posé tout autour mes trois vieux volumes de la Pléiade, dont un ouvert sur une page du Temps Retrouvé, et clic ! Clopin a pris la photo…

On a gagné… et vous pouvez voir la photo en question au verso de La Recherche racontée (… à mes potes) »

 

1) J’ai photographié la photographie, la voici :

La composition clopinesque

La composition clopinesque (Photo Clopin)

 

2) J’ai compris qu’« un léger claquage de bretelles » — formule que j’ignorais — exprimait une fierté cocardière.

3) J’ai tiré la conclusion que si je voulais mériter le titre de proustiste patenté, dont je me suis auto-affublé, il me fallait aussi mettre la main à la pâte.

Comme pour ma salade d’ananas et de truffes (cf. la chronique Pour des pastilles proustiennes), j’ai remis ma toque de maitre queux (mot cher au marquis de Norpois)…

Le proustiste en toque

Le proustiste en toque (Photo PL)

 

… et ai confectionné mes premières madeleines

Les premières madeleine du proustiste (Photo PL)

Les premières madeleine du proustiste (Photo PL) 

 

Croyez-moi sur parole : pour un coup d’essai, c’était moelleux, tendre, agréable à la vue et délicieux dans le thé de 17 heures.

Tea time à Illiers-Combray (Photo PL)

Tea time à Illiers-Combray (Photo PL)

 

Dès que ma main porte une cup of tea à mes lèvres, l’auriculaire s’éloigne des autres doigts et se déplie d’aise.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Assauts de madeleines”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. on arrive ! pour moi ce sera avec un café !

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et