Shanghai-sur-Vivonne

Shanghai-sur-Vivonne

 

En chinois, Shanghai signifie « sur la mer ». Après ma rencontre d’aujourd’hui avec deux citoyens de la plus peuplée des villes chinoises (23, 5 millions d’habitants), je proposerais bien à son maire un jumelage avec Illiers-Combray (3 300 habitants).

Wang Shu vit à Shanghai où il travaille pour une multinationale allemande du secteur de la santé. Il a tout juste atteint la trentaine comme son collègue He Qiwei.

Tous les deux ont profité du nouvel an chinois pour prendre des vacances. Cap sur la France pour neuf jours. Au programme, Paris, Nice, le château de Versailles et… Illiers-Combray. Une journée entière (en fait moitié moins avec l’aller-retour de Paris) est consacrée à Proust que Wang Shu a étudié à l’université, parallèlement à des recherches sur Bergson.

J’ai croisé ces deux visiteurs chez tante Léonie et les ai retrouvé dehors sur le chemin du retour. Ils avaient auparavant admiré l’église et il leur restait près d’une heure avant leur train de 16 h 4. Quand on a la chance de rencontrer des passionnés de ce cher Marcel, on ne les lâche pas. Je les ai embarqués dans ma voiture et leur ai proposé un thé à l’hôtel-restaurant qui jouxte la gare à l’enseigne des Aubépines.

Wang Shu (à gauche) et He Qiwei (à droite

Wang Shu (à gauche) et He Qiwei (à droite

Mon « fou de Proust » chinois a lu la Recherche en entier. Pendant son séjour en France, il se promène avec le tome cinq, en chinois.

"La prisonnière" en chinois (Photo PL)

« La prisonnière » en chinois (Photo PL)

Le contact mel de mon shangaïen proustien commence ainsi :  « Wang, Shu – Marcel ». cela ne s’invente pas. Je vais pouvoir me vanter de connaître un chinois qui s’appelle Marcel !

Nous nous sommes promis de nous écrire. Des amis proustiens de Shanghai ont prévu, eux aussi, de venir au pays de Combray. Je me suis engagé à leur servir de guide.

Ce mercredi est le jour de fermeture de la Maison de la Proustille et mes compagnons asiatiques n’ont pu acheter les madeleines comme ils le souhaitaient.

Je crois que je vais leur envoyer un sachet.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et