Jouons un peu

Jouons un peu

 

Comme un goût de revenez-y…

Ce blogue se construit jour après jour, rien n’est programmé — j’allais dire prémédité.

Le feuilleton (« Le fou de Proust »), terminé, et la série de traits d’humour de la Recherche (« Farcesque »), qui approche de la fin, m’invitent à trouver de nouveaux rendez-vous pour garder votre fidélité.

Avec celle d’hier,  j’ai dépassé les cinquante chroniques. Depuis la première, il y a tout juste trois mois, il en a coulé de l’encre sur l’œuvre que je décortique avec application et délice.

L’ennui avec la mise en page de ce site, c’est que les écrits quotidiens chassent les chroniques qui les ont précédés. Elles s’enfoncent dans des pages qui nécessitent un effort (en fait, de courts clics) pour y accéder.

Je vous propose donc un jeu — qui aura ses récompenses.

À compte de demain, pendant tout le mois de mars, chaque jour, une question vous sera posée dans une nouvelle rubrique intitulée « À vous de jouer ».

L’ensemble portera sur les merveilles que renferme la Recherche et ce qu’elles suscitent.

Les réponses existent dans les chroniques déjà publiées.

Exemple :

Question : De quoi traite la phrase la plus longue d’À la Recherche du Temps perdu ?

Réponse : des invertis ; 849 mots ; Sodome et Gomorrhe — chronique Phrase la plus longue

À vous, enfin, de me suggérer les récompenses au gagnant ou à la gagnante qui aura fourni le plus grand nombre de bonnes réponses sur l’espace « commentaire ». Même si j’ai déjà ma petite idée…

Sur une suggestion de Clopine Trouillefou, les réponses vont être reçues mais non publiées pendant toute la durée du jeu (j’ai activé l’option modération manuelle) pour que les réponses de l’un(e) ne servent pas à d’autres.

Je m’aperçois, de même, qu’il est aisé, par recherche de mots-clés, de trouver les solutions sans le moindre début de réflexion. Je ne peux que vous inviter à ne pas vous servir de cette facilité. C’est un jeu, rien qu’un jeu…

Les bonnes réponses, autant que de questions — soit 31 — seront fournies le 1er avril.

Et ce n’est pas une blague !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis


CATEGORIES : Divertissement/ AUTHOR : patricelouis

4 comments to “Jouons un peu”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. OK, on y va ! Une bonne récompense serait votre feuilleton édité sous forme papier, ou mis en forme pour tablette…Bon, je dis ça je dis rien. Il faudrait qu’on ne voie pas les réponses des autres (même si j’ai bien peur qu’on ne se bouscule pas trop pour vous répondre, par peur de l’humiliation de la défaite, rendue plus aigüe dès qu’il s’agit de Proust. Les non-lecteurs de Proust se sentent déjà un peu honteux, à cause de la dimension reconnue de l’écrivain. Un jeu qui met le joueur en danger d’être battu, sur ce sujet, faut être frivole comme moi pour ne pas en avoir peur… Mais moi ça me tente, même si je perds, na !)

    … Est-ce qu’on peut suggérer des énigmes ?

    … J’aime beaucoup, beaucoup, jouer, au Diagnostic Littéraire à l’Aveugle des Papous de Françoise Treussard, par exemple. Votre nouveau jeu pourrait s’appeler « Diagnostics Proustiens à l’Aveugle »?

    très bonne journée à vous. La mienne sera pluvieuse (soupir), et, je l’espère, studieuse (sourire).

  2. .. Pour ne pas voir les réponses des autres avant une certaine heure, par exemple minuit, il faudrait que vous activiez la modération des commentaires, et qu’ensuite vous les publiez tous à la fois.

  3. Je n’avais pas pensé à ça. Je réfléchis et vais essayer de trouver la solution. Merci. Que ferais-je sans vous ?

  4. J’ai activé la modération manuelle et complété le texte initial sur les règles du jeu — qui doit rester un jeu.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et