Fiche — Élèves huppées suivies de leur institutrice, des (Paris)

Élèves huppées suivies de leur institutrice, des [V]

Femmes désirées

 

Personnages fictifs.

 

 

Le Héros ne cesse de désirer des femmes ou des filles. Ainsi, ces écolières du beau monde vues de sa fenêtre à Paris, suivies de leur institutrice.

 

 

*Combien de personnes, de villes, de chemins, la jalousie nous rend ainsi avide de connaître ? Elle est une soif de savoir grâce à laquelle, sur des points isolés les uns des autres, nous finissons par avoir successivement toutes les notions possibles, sauf celle que nous voudrions. On ne sait jamais si un soupçon ne naîtra pas, car, tout à coup, on se rappelle une phrase qui n’était pas claire, un alibi qui n’avait pas été donné sans intention. Pourtant, on n’a pas revu la personne, mais il y a une jalousie après coup, qui ne naît qu’après l’avoir quittée, une jalousie de l’escalier. Peut-être l’habitude que j’avais prise de garder au fond de moi certains désirs, désir d’une jeune fille du monde comme celles que je voyais passer de ma fenêtre suivies de leur institutrice, (V, 55-56)

 

 


CATEGORIES : Femmes désirées, Personnage fictif/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et