« Farcesque » III

Humour proustien. Une histoire de fesses.

la duchesse de La Rochefoucauld montait difficilement, étant énorme, si énorme, que quand elle entra, ma mère eut un instant d’inquiétude en se demandant où elle pourrait la placer. À ce moment le meuble donné par Mme de Praslin frappa ses yeux : «Prenez donc la peine de vous asseoir, dit ma mère en le lui avançant.» Et la duchesse le remplit jusqu’aux bords. Elle était, malgré cette importance, restée assez agréable. «Elle fait encore un certain effet quand elle entre», disait un de nos amis. «Elle en fait surtout quand elle sort», répondit ma mère qui avait le mot plus leste qu’il ne serait de mise aujourd’hui. (II)

À demain…

 

 


CATEGORIES : Humour/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “« Farcesque » III”

You can leave a reply or Trackback this post.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et