Fiche — Sage-femme de Thiberzy, une (Combray)

Sage-femme de Thiberzy, une [I]

Médecin français

 

Personnage fictif.

Thiberzy est une commune des environs de Combray.

 

 

À Combray, la fille de cuisine — souffre-douleur de Française — va accoucher. Faute de sage femme dans la commune, il faut en faire venir une de Thiverzy. Françoise est chargée de la mission. Partie avant l’aube, elle revient tard, malgré la courte distance, manquant beaucoup à tante Léonie.

 

 

*Ainsi passait la vie pour ma tante Léonie, toujours identique, dans la douce uniformité de ce qu’elle appelait avec un dédain affecté et une tendresse profonde, son «petit traintrain». Préservé par tout le monde, non seulement à la maison, où chacun ayant éprouvé l’inutilité de lui conseiller une meilleure hygiène, s’était peu à peu résigné à le respecter, mais même dans le village où, à trois rues de nous, l’emballeur, avant de clouer ses caisses, faisait demander à Françoise si ma tante ne «reposait pas», — ce traintrain fut pourtant troublé une fois cette année-là. Comme un fruit caché qui serait parvenu à maturité sans qu’on s’en aperçût et se détacherait spontanément, survint une nuit la délivrance de la fille de cuisine. Mais ses douleurs étaient intolérables, et comme il n’y avait pas de sage-femme à Combray, Françoise dut partir avant le jour en chercher une à Thiberzy. Ma tante, à cause des cris de la fille de cuisine, ne put reposer, et Françoise, malgré la courte distance, n’étant revenue que très tard, lui manqua beaucoup. Aussi, ma mère me dit-elle dans la matinée : «Monte donc voir si ta tante n’a besoin de rien.» J’entrai dans la première pièce et, par la porte ouverte, vis ma tante, couchée sur le côté, qui dormait (I, 77)

 

 


CATEGORIES : Médecin, Personnage fictif, Roturier/ière/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et