Proustipédia

Proustipédia

 

Ce site peut être le vôtre.

Lefoudeproust.fr entend s’inscrire dans un internet interactif, bien élevé et convivial.

Vous êtes convié(e) à y participer en complétant l’une des 2 451 fiches correspondant à a   autant de personnages identifiés d’À la Recherche du Temps perdu.

Votre participation fera ainsi de vous des co-auteurs d’une encyclopédie proustienne, dans un nouveau rapport au savoir et au pouvoir.

 

En aucun cas, il ne s’agit d’adopter une attitude d’initié(e) s’adressant à d’autres initiés — même si ça fait gratin : [Robert de Saint-Loup sur Mme de Cambremer, née Legrandin :] « elle est énervante, elle lance des bêtises pour «faire gratin» (Sodome et Gomorrhe) ; [Mme de Cambremer-Legrandin : « Pour le père de ces Chenouville on disait notre oncle, car on n’était pas assez gratin à Féterne pour prononcer notre «onk», comme eussent fait les Guermantes » (id.)

 

Notre volonté doit être d’écrire simplement, sobrement, clairement, précisément, de manière compréhensible et accessible.

 

Je vous propose de vous entraîner sur la fiche du baron de Charlus qui se trouve dans les « articles ». Elle est à l’état de brouillon.

D’autres fiches sont achevées et vous montrent le résultat final sur ce modèle :

 

Le nom du personnage et le ou les tomes où il est présent

Le groupe dans lequel il s’inscrit

Les années de naissance et de décès quand il est réel (comparaison d’âge avec Proust)

La fiche signalétique (état-civil, physique, signes particuliers) — que le personnage soit réel (dans ce cas, les informations sont à trouver hors de l’œuvre) ou fictif (et les informations sont dans l’œuvre)

Les éventuelles informations utiles à la compréhension

La « traduction » en phrases courtes et simples des extraits d’À la Recherche du temps perdu qui le concernent (autant de paragraphes que d’extraits)

*Les extraits eux-mêmes avec leur référence de tomaison et de page.

 

Bienvenue.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Has one comment to “Proustipédia”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. oui, mais, si vous permettez, que de rigueur, que de rigueur ! Je suis bien trop ébvaporée, et trop pressée de m’amuser, pour m’atteler à un tel boulot… Ou alors il faudrait compléter cette bien sérieuse proustipédia d’une fiche « annexe » au(x) personnage(s) retenu(s), où l’on pourrait se « lâcher » un peu. Et pourquoi se limiter aux personnages ?

    Tenez :
    CATLEYA

    Nom de fleur apparaissant dans Un amour de Swann. Appartient au vocabulaire amoureux de Swann et d’Odette. Fleuri le matin, flétri le soir. Est bigrement utile quand on n’a pas les mots pour le dire. A la campagne, peut avantageusement être remplacé par la marguerite (qu’on effeuille), n’importe quelle fleurette (qu’on conte), ou, si l’on est poète, la Rose, éternelle et parfumée. On l’aura compris : le catleya est pour Charles Swann ce que l’abricot est chez Flaubert, la feuille de vigne à la Renaissance et les pétales de rose chez Brassens. Ce qui est sans doute plus élégant que de dire, façon Jacqueline Maillan « alors, elle est coincée cette fermeture éclair ? »

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et