Fiche — Médecin spécialiste des maladies nerveuses, un (Balbec)

Tags :

Médecin spécialiste des maladies nerveuses, un (IV)

Médecin français

 

Personnage fictif.

 

 

Le visage rouge, l’air jovial et le rire aux lèvres, il a cette nature enjouée parce qu’il bien portant et parce qu’il faut rassurer ses malades, auxquels parfois il finit par passer la camisole de force. Quel que soit le sujet de conversation avec lui, il se comporte comme s’il était en consultation. À Balbec, le docteur Cottard ne craint pas plus sa concurrence que celle du médecin de la localité. Motif : lui, outre le talent qu’il doit avoir, il s’est spécialisé. Du coup, le docteur Cottard ne fixe sa rage que sur le docteur du Boulbon, comme lui en vacances à Balbec.

 

 

*Un rival plus dangereux pourtant était une célébrité des maladies nerveuses. C’était un homme rouge, jovial, à la fois parce que la fréquentation de la déchéance nerveuse ne l’empêchait pas d’être très bien portant, et aussi pour rassurer ses malades par le gros rire de son bonjour et de son au revoir, quitte à aider de ses bras d’athlète à leur passer plus tard la camisole de force. Néanmoins, dès qu’on causait avec lui dans le monde, fût-ce de politique ou de littérature, il vous écoutait avec une bienveillance attentive, d’un air de dire : «De quoi s’agit-il ?», sans se prononcer tout de suite comme s’il s’était agi d’une consultation. Mais enfin celui-là, quelque talent qu’il eût, était un spécialiste. Aussi toute la rage de Cottard était-elle reportée sur du Boulbon. Je quittai du reste bientôt, pour rentrer, le professeur ami des Verdurin, en lui promettant d’aller les voir. (IV, 138)

 

 

 

 


CATEGORIES : Médecin, Personnage fictif, Roturier/ière/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et