Illiers-Combray n’est pas Broadway, mais…

Illiers-Combray n’est pas Broadway, mais…

Les Beaucerons comme les Percherons sont des couche-tôt. La formule est aussi abrupte qu’arbitraire — je n’en sais en réalité rien. Mais c’est pour lancer la chronique.

En revanche, il est certain— cela je le vérifie — que les rues d’Illiers-Combray, la nuit venue, ne grouillent pas d’activités frénétiques. L’excitation ne définit pas davantage la vie diurne.

Où veux-je en venir ? À cette (belle) photo de la Maison de Tante Léonie :

La Maison de Tante Léonie, la nuit (photo PL)

La Maison de Tante Léonie, la nuit (photo PL) 

Sachant que la vénérable demeure n’ouvre qu’à des heures où il fait jour (Du 16 janvier au 30 juin, et du 1er septembre au 14 décembre : 14 h 30 et 16 h.
 Du 1er juillet au 31 août, visite supplémentaire à 11 h.), que signifient ces lumières nocturnes ?

Les pièces du rez-de-chaussée et des deux étages brillent. Quels fantômes organisent-ils quelles sarabandes ? Quels squatters se réunissent-ils pour quelle assemblée ? De Tante Léonie ou du jeune Héros, est-ce elle ou lui qui a convié des esprits rechignant à se coucher tôt ?

La photo n’est pas que belle. Elle est rare. Elle a été prise dans la nuit du 18 au 19 mai 2013, pour l’événement annuel des Aubépines du centenaire de Du côté de chez Swann. La journée particulière correspondait à celle du Patrimoine. La Société des Amis de Marcel Proust et des Amis de Combray (que j’appellerais sympathiquement la Sampac) en a profité pour organiser des activités allant jusqu’au bout de la nuit.

L’aube venue, ils n’étaient guère nombreux (en fait une poignée de femmes, les hommes ayant peu à peu déclaré forfait) auteur de Mireille Naturel, vaillante secrétaire générale de la Société, à partager un petit-déjeuner sous les combles éclairés.

Parti à minuit, revenu à 2 h, puis à 4, resté jusqu’au petit-déjeuner, je témoigne avec cette photo de la magie de cette nuit de printemps.

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

Comments are closed.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et