300 000

300 000

 

Quo non ascendet ? Je ne me prends pas pour l’écureuil du surintendant Fouquet dont c’était la devise, mais tout de même !

 

Jusqu’où ce blogue ne montera-t-il pas ? Ce palier m’avait échappé, mais l’œil bienveillant de mon cadet veillait. Merci à lui.

 

Et merci à chacune et chacun de vous pour vos précieuses visutes.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

5 comments to “300 000”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Et imaginez ce que ça serait, si vous étiez un fou de Johnny Hallyday…

  2. Patrice~
    Thinking about why we return to your blog.

    Suddenly, I realized that…it is really Proust’s novel, but fractured…like the pieces of glass in the ubiquitous kaleidoscope. 😉

    Fish, frogs, train stations, telephones, « Too many duchesses! »(Gide), speaking Norwegian, the return of the cliché…..endless surprises, but always harkening back to Proust’s masterpiece.

    Ha!
    And « the audience grew more and more enthralled, » from http://lefoudeproust.fr/2014/01/le-fou-de-proust-dix-huitieme-episode/

    Maecelita

  3. Ce blogue le mérite ! Après la préparation de ma visite au Louvre, je complète celle de Venise grâce aux chroniques sur les œuvres d’art vues et commentées par Proust à Venise.

  4. Ce n’est pas autant que la vitesse de la lumière (300 000 km par seconde), mais en trois ans et demi à peu près, ça n’est pas mal.

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et