L’heure de la Chandeleur

L’heure de la Chandeleur

 

Vive le pape Gélase 1er ! C’est lui qui, au Ve siècle, institue cette fête célébrée quarante jours après la naissance du Christ. Et, en France, la Chandeleur est le jour des crêpes.

 

Que de festivités puisque nous venons à peine d’entrer dans le Nouvel an chinois (voir la chronique Bienvenue dans l’année du Coq).

Tout ça pour vous annoncer deux nouvelles wiederoles.

 

Alain Wieder continue d’alimenter la chronique proustienne de ses créations où il détourne des images et dessins anciens y ajoutant de savoureuses légendes de son cru.

Je ne saurai trop vous inviter à aller consulter sa page Facebook. Le directeur des projets d’Arte s’y livre à des « commentaires » fort originaux de l’actualité.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Chronique/ AUTHOR : patricelouis

2 comments to “L’heure de la Chandeleur”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. On lit partout en ce moment que, d’après une étude de l’Inserm, la consommation de charcuterie aggrave l’asthme. Proust devait le savoir , consciemment ou non, il y a cent ans, car il semble ignorer complètement l’existence de toute charcuterie ,( à moins de considérer le bœuf en gelée comme une charcuterie). Me trompé-je?

    • Je vais aller y voir mais spontanément me viennent la référence de Françoise au jambon de Nev’York et les yeux « bordés de jambon » par lesquels Cottard croit reconnaître les homosexuels !

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et