Une confiture proustienne en or

Une confiture proustienne en or

 

Le succulent débat sur la salade aux truffes s’achève sur un produit pas moins savoureux mais aussi inattendu.

Les contributions furent enrichissantes pour l’esprit mais c’est le plus intellectuel de nous tous qui a voulu aussi nourrir nos ventres.

(J’utilise ce mot exprès pour montrer mon côté rebelle : quand j’étais enfant, mon père le proscrivait à la maison. Il n’était pas question d’avoir « mal au ventre ». Du coup, c’est fou ce que j’ai souffert de l’estomac !)

La parenthèse refermée, je remercie Luc Fraisse qui a attiré mon attention sur un produit gourmand du Périgord — rare, chic, cher et donc proustien, la truffe, déclinée sous différentes formes.

1-or-des-anges-0

L’entreprise artisanale est installée dans un hameau de Dordogne, Le Repaire, habité par la même famille depuis trois siècles. Les maîtres des lieux, Alexandra et Eric commercialisent des truffes, des confitures et gelées, des gourmandises et quelques produits « Haute Couture ». C’est, naturellement, parmi eux que se trouve un « Délice Ananas à la Truffe » baptisé « A la Recherche du Temps Perdu ». À 14 € le pot de 170 gr, c’est encore raisonnable.

2-or-des-anges-1

3-or-des-anges-4

L’idée dormait dans un coin de la tête d’Alexandra qui avait lu le passage norpoisien au lycée. Quand elle a repris l’entreprise de ses ainés, le projet a pris corps. Un premier essai il y a deux ans ne l’a pas satisfaite pleinement — pour un problème de conservation, pas de goût. Après l’avoir travaillé et retravaillé, la jeune femme est convaincue que son produit, qui a déjà du succès, a de l’avenir.

Au cours de notre échange téléphonique, la charmante productrice a livré une information de taille : Si le mariage ananas-truffe fonctionne bien, c’est qu’ils ont une molécule chimique commune. Et de s’interroger : Proust le savait-il ? C’est un élément à joindre à notre dossier sur sa présence dans la Recherche.

En attendant, j’ai goûté cette confiture chez mes amis Amrouche dans leur demeure de Sargé, à quinze lieues d’Illiers-Combray à l’occasion du réveillon. Les petits pots ont été goûtés par de chaleureux convives à la fin d’un repas où des clins d’œil proustiens prenaient la forme de l’assiette du hors d’œuvre :

4-assiette-asperges

 

Et le dessert fut apporté dans un service qui aurait ravi Françoise.

5-petits-pots

 

La confiture « A la Recherche du Temps Perdu » fut trouvée intéressante et bonne.

6-confiture-repigord-1

 

Certains la verraient bien proposée avec du foie gras, d’autres —et je vote leur amendement — avec du fromage. En tous cas, ce n’est pas par simple obéissance à un oukase qu’il en fut repris.

(Photos PL)

(Photos PL)

 

Que l’ami Luc Fraisse se rassure, j’ai acheté plusieurs pots et j’en garde un pour le déguster avec lui.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 

Contact du producteur :

L’Or des Anges

Le Repaire

24320 Verteillac

33 6 12 47 68 81

contact@lordesanges.com

 

 

 

Les extraits :

*au fond permanent d’œufs, de côtelettes, de pommes de terre, de confitures, de biscuits, qu’elle ne nous annonçait même plus, Françoise ajoutait… I

*ces autres noms de Roussainville ou de Martinville, qui parce que je les avais entendu prononcer si souvent par ma grand’tante à table, dans la « salle », avaient acquis un certain charme sombre où s’étaient peut-être mélangés des extraits du goût des confitures, de l’odeur du feu de bois et du papier d’un livre de Bergotte, de la couleur de grès de la maison d’en face… II

*les Guermantes étaient si nombreux que même pour ces simples rites, celui du salut de présentation par exemple, il existait bien des variétés. Chaque sous-groupe un peu raffiné avait le sien, qu’on se transmettait des parents aux enfants comme une recette de vulnéraire et une manière particulière de préparer les confitures. III

*le son doré des cloches ne contenait pas seulement, comme le miel, de la lumière, mais la sensation de la lumière et aussi la saveur fade des confitures (parce qu’à Combray il s’était souvent attardé comme une guêpe sur notre table desservie). V

 

 

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

2 comments to “Une confiture proustienne en or”

You can leave a reply or Trackback this post.
  1. Je veux aussi la goûter cette douceur !

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et