Des nouvelles de la météo

Des nouvelles de la météo

 

Dans ma vie, j’ai connu des cyclones et des tempêtes… En Beauce, quand la nature s’énerve, ses manifestations sont à l’image de la douce France — tempérées.

 

Ces dernières heures, le vent a soufflé sur Illiers-Combray et je pourrais citer ces mots du Côté des Guermantes : « nous entendions déferler le vent »…. Au réveil, la bourrasque s’était calmée » et voici ce que j’ai trouvé sur ma terrasse :

 

Mon olivier, mon citronnier, renversés, dépotés !

 

Parallèlement (même tome) « il était tombé quelques flocons »… La maison…

 

… la voiture…

… et l’église…

(Photos PL)

… en portent témoignage, mais, non, décidément, la paisible Eure-et-Loir n’est pas et ne sera jamais l’Antarctique (« Il n’est pas, en effet, d’exil au pôle Sud, ou au sommet du Mont-Blanc, qui nous éloigne autant des autres qu’un séjour prolongé au sein d’un vice intérieur, c’est-à-dire d’une pensée différente de la leur » — La Prisonnière) ni l’Arctique (« comme l’Amérique ou le pôle Nord avant Colomb ou Peary » — id.).

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et