Le Loir charrie de la glace !

Le Loir charrie de la glace !

 

Certes, la Vivonne n’est ni le Saint-Laurent ni la Neva… Mais ma promenade matinale sur les bords du Loir m’a offert une belle surprise : la rivière était parsemée de petites plaques de glace.

(Photo PL)

(Photo PL)

 

Non seulement, ça n’entendait pas rivaliser avec les icebergs des cercles polaires — un hapax de la recherche, dans Le Temps retrouvé (La sirène annonciatrice des bombes ne troublait pas plus les habitués de Jupien que n’eût fait un iceberg.), mais la taille des morceaux n’aurait pas même rafraichi une boisson apéritive.

 

Prosit !

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et