Chroniqueur télé et Proustien masqué

Chroniqueur télé et Proustien masqué

 

Confrère et ami, Claude Askolovitch se fait militant de la Recherche… Présent sur nombre de médias, il est difficile de lui échapper (mais ne nous plaignons pas, ses interventions sont toujours originales).

C’est ainsi que j’ai eu l’occasion, deux fois, de le moquer pour avoir cité en la détournant sur un sujet politique la formule de Charles Swann sur d’Odette : « Dire que j’ai gâché des années de ma vie, que j’ai voulu mourir, que j’ai eu mon plus grand amour, pour une femme qui ne me plaisait pas, qui n’était pas mon genre ! »

Ce soir, je regarde « 28 Minutes » sur Arte et le talentueux Claude fait la promotion d’un livre. Pour en montrer l’intérêt, il le qualifie d’« épastrouillant » — comme les Célibataires de l’art dans Le Temps retrouvé.

Encore un effort, ami, la Recherche c’est 1 219 967 mots. Il t’en reste 1 219 930 à caser.

 

Parole de proustiste…

Patrice Louis

 

 


CATEGORIES : Décorticage/ AUTHOR : patricelouis

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Articles populaires

Abonnez-vous

Un flux RSS proustien pour recevoir tous les articles du Fou de Proust
Et également sur et